Lettres classiques et bilan artistique de l’automne

par | Nov 17, 2022 | Art, Licence de lettres classiques, Scolarité

Depuis les résultats de mon baccalauréat que j’ai passé en tant que candidate libre, j’ai peu reparlé de ma scolarité dans des articles d’envergure, en privilégiant plutôt une communication rapide via les réseaux sociaux. Mon été ayant été pris par un certain nombre de démarches administratives et les mois de la rentrée étant plutôt prenant en terme de temps et d’énergie, je n’avais pas encore eu le temps de faire un bilan plus complet de ces premiers mois à la fac ; sans compter le fait que j’attendais d’avoir un petit peu de matière supplémentaire pour écrire un article qui soit complet, en l’occurrence un bilan scolaire et artistique de ces derniers mois.

Je suis donc rentrée en première année d’une licence de lettres classiques à l’Université de Bretagne Occidentale, tout en gardant un pied chez moi tant pour ma famille que pour garder des activités qui me tenaient à coeur, notamment autour de mes projets artistique (j’annonce une bonne nouvelle à la fin de l’article en ce qui concerne le piano !)

La découverte de la faculté et de la vie étudiante :

Vie « scolaire »

La plus grande nouveauté cette année est évident celle de ne plus travailler à la maison en autonomie grâce à des livres et des recherches internet, mais en groupe avec des professeurs. Pour le moment si on ne prend en compte que mes résultats le système de la fac est clairement moins fatigant pour moi comme je n’ai pas à préparer mes cours ; de manière générale en suivant les indications de mes professeurs et en faisant les exercices qu’on me demande de faire, cela se pose très bien. Par ailleurs j’ai découvert la BU qui est plutôt chouette à mon sens malgré le manque de place ; je n’en ai pas encore beaucoup profité mais j’ai l’intention de le faire plus !

Le grec et le latin me plaisent bien et ne me posent pas trop de difficultés même si l’apprentissage de langues demande toujours pas mal de rigueur ; j’ai également des cours de littérature générale très qualitatifs ainsi que des cours de philosophie (comme j’ai pris la mineur philosophie au premier semestre) qui le sont tout autant (hormis un, mais je suppose que ce n’est pas très grave sur la totalité des cours). À la limite le plus difficile a été de m’adapter aux cours d’italien, comme j’avais l’habitude de travailler cette langue à l’écrit ou à l’oral, mais avec très peu d’interactions.

Mais je commence enfin à m’habituer, et par ailleurs comme mon groupe d’italien se situe entre les paliers B2 et C1, cela nous permet de travailler des textes plus difficile, comme des nouvelles du Décameron de Boccace.

Vie sociale et pratique

En matière de vie étudiante proprement dite, j’ai eu la bonne surprise de trouver un appartement au Crous à quinze minutes à pied de ma fac, d’environ 23 mètres carrés et extrêmement propre ; j’ai par ailleurs une situation financière assez confortable car mes bourses (bourses « normales » et bourse au mérite) couvrent tous mes frais, ce que je considère tout de même comme une bonne chose étant donné le grands nombres d’étudiants qui galèrent financièrement.

Dans le très important domaine de la nourriture, j’apprécie de cuisiner, mais je pensais à vrai dire avoir un peu plus de temps pour le faire ! Mais pas de difficultés particulières étant donné le fait que j’aimais déjà cuisiner ; je continue par ailleurs de poster sur un de mes comptes instagram mes menus que je prévois chaque mois afin de pouvoir faire mes courses, ainsi que des recettes.

Autrement les sorties que j’ai faites sont pour le moment peu nombreuses : j’ai commencé par découvrir une piscine à côté de ma fac que je n’aime pas trop et où il y avait trop de monde sur les horaires où je pouvais venir, mais j’en ai trouve une autre plus récente où je compte aller régulièrement, car après 10 ans de natation, nager me manque. J’ai aussi découvert la librairie Dialogues et deux bouquinistes, ainsi que quelques cafés. Si je le peux j’essayerai de faire plus de sorties en Décembre, mais à voir en fonction du temps que j’ai, et si les nombreuses grèves me permettent d’avoir des transports…

En matière de relations, pour le moment je ne connais pas grand monde à Brest, nous sommes six dans ma promo, et nous avons un cours commun avec des étudiants de Lettres modernes ; j’ai par ailleurs des cours avec des personnes en philosophie, mais encore une fois, je n’ai pas eu tellement l’occasion d’interagir avec des gens, d’autant plus que les bars et les sorties ne m’intéressent pas vraiment et que les différences d’emplois du temps peuvent être problématiques pour prévoir quelque chose.

Je croise également régulièrement le, non LES chats, d’un voisin du Crous ; ils sont adorables et par ailleurs le fait d’avoir cru qu’il n’y en avait qu’un au début m’a bien fait rire.

trois mois en licence de lettres classiques
trois mois en licence de lettres classiques

Le rythme de la fac par rapport à rythme d’élève à la maison :

Une autre chose sur laquelle il me semblait important de faire un point est la différence de rythme ; en soi j’ai toujours des journées aussi chargées qu’avant car en plus de mes activités uniquement scolaires j’ai également des activités sociales et artistiques, et maintenant du temps de transports, mais je trouve le rythme moins agréable.

Quand je travaillais seule à la maison, l’avantage que j’avais était de pouvoir être plus efficace en ayant de longues plages de travail très routinières le matin, et j’avoue être peu à l’aise avec les emplois du temps organisés (ou désorganisés comme on veut) de manière non égale sur les jours de la semaine, avec parfois des trous conséquents dans une journée ; il est vrai que cela est normal quand il y a autant d’étudiants dans une faculté, et que dans mon cas je peux rentrer facilement chez moi pour m’occuper, mais cela me permet peu de me poser, et je ne m’y suis pas encore bien habituée.

Par ailleurs j’ai du mal à me lever tôt, ce qui m’empêche de profiter de mon temps le matin avant d’aller en cours, mais j’ai l’intention de mieux m’organiser, d’autant plus que je ne suis qu’à mon premier semestre et que l’emploi du temps de mon second semestre changera.

En matière de rythme, j’apprécie à la fois le fait d’avoir plusieurs contrôles par matière au fil du semestre afin de vérifier notre compréhension et notre intégration du cours, à la fois je préfère personnellement les évaluations finales comme j’ai eu pour mon baccalauréat, car d’un point de vue personnel j’apprécie de m’organiser seule pour réviser, en fonction de mon temps. Je sais qu’au second semestre j’aurai plus de matière évaluées uniquement par des contrôles finaux (des partiels donc), et j’en suis plutôt contente.

Au niveau artistique :

Dans le milieu celtique :

J’ai entamé ma onzième année consécutive au sein de mon cercle celtique, toujours en tant que danseuse dans le groupe adulte (qui prépare un spectacle plutôt enthousiasmant !), mais aussi en tant que monitrice d’un groupe de filles dans le groupe des enfant.

C’est pour moi la plus grande nouveauté de cette année, mais les répétitions se passent bien, et même si cela prend un peu de temps supplémentaire, c’est un moment que j’apprécie, d’autant plus que celles à qui j’apprends la danse bretonne avec une autre monitrice sont très motivées et dynamiques.

Je suis également en train de terminer le costume breton des années 1880 que je vais porter et que j’ai commencé à broder il y a un an, après avoir brodé un costume masculin des mêmes années, dans le cadre du spectacle que nous préparons. Je m’investis donc autant que possible dans le groupe de broderie-couture où nous avançons dans le but de terminer tous nos costumes ; autant dire que j’ai hâte de voir ce que donnera notre spectacle pour la saison 2023 !

Un concours de nouvelles

Par ailleurs il s’agit d’un détail mais je me suis inscrite à un concours de nouvelles organisé par les Crous de France et qui se clôture en mars il me semble. Le thème est « métamorphose », avec une limite de 2500 mots, mais je suis contente d’y participer, afin de sortir un peu de ma zone de confort d’écriture, principalement sociale (mon site, les réseaux), scolaire et personnelle.

pose de galon sur costume breton

Le dessin

Pour le dessin, j’ai eu du mal à reprendre depuis avril, car étant assez fatiguée et ayant eu pas mal de choses à gérer depuis, je trouvais difficilement du temps pour en faire. Néanmoins je me suis remise dans le bain grâce au défi Inktober que j’ai fait avec ma mère ; ce défi consistait à dessiner et à poster sur le net un dessin par jour en octobre, à partir d’une liste de mots. Évidemment je n’avais pas forcément le temps de faire des dessins très élaborés, et j’ai abandonné le défi trois jours avant la fin, mais je suis déjà fière d’y avoir bien participé.

J’ai apprécié le fait d’être en quelque sorte « obligée » de sortir de ma zone de confort à partir de mots qui ne m’inspiraient pas forcément, afin de travailler de nouveaux sujets et de nouvelles techniques.

Je compte d’ailleurs investir prochainement dans un trépied pour mon téléphone afin de pouvoir filmer la progression de certains dessins, en plus de pouvoir m’en servir pour filmer des vidéos au piano !

Et en matière de piano ?

Ma famille et moi-même avions lancé fin juillet un financement participatif afin que je puisse acquérir un instrument plus précis que celui dont je disposais (un Korg SP250 que j’ai toujours chez mes parents afin de pouvoir jouer le week-end et en vacances), ce qui n’était pas un mince défi puisque le nouvel instrument que je visais était un clavier numérique Yamaha CLP-735 avec un prix avoisinant les 2000€ en fonction des vendeurs, mais disposant d’un toucher et de sonorités très qualitatifs et donc essentiels pour pouvoir continuer ma progression.

Arrêtons d’épiloguer, grâce à environ 35 dons il se trouve que j’ai réussi à acheter le piano en question ! Je commence à l’investir, et par la même occasion à redécouvrir les morceaux que j’avais appris. Je tiens à remercier grandement tout ce qui ont partagé sur les réseaux et ont participé financièrement et moralement ; pour le moment le résultat est encore peu visible, mais j’espère que cette première vidéo vous donnera un aperçu de ce qu’il sera possible de jouer (et d’enregistrer) avec ce piano. C’est un Nocturne de Field, le nocturne 9, que j’ai enregistré en branchant mon piano à mon téléphone grâce à un câble USB, ce qui permet d’avoir une bien meilleure qualité sonore.

J’espère pouvoir prochainement poster plusieurs autres vidéos de morceaux que je rejoue maintenant avec bien plus de plaisir, tout en les approfondissant

Enregistrer
Partagez
Tweetez
Partagez